La bibliothèque, miroir de notre intimité

Tel est le titre de l’article de Marion Vignal, paru dans Le Monde le 4 janvier 2021. Elle met en lumière l’omniprésence des livres en arrière plan des multiples réunions professionnelles ou personnelles que la pandémie oblige à tenir en visioconférence.

Ces rayonnages d’ouvrages rappellent que le livre est loin d’avoir perdu la bataille contre le numérique et qu’il constitue même une valeur refuge pendant cette crise, comme en témoigne les très nombreuses protestations qui ont accompagné le maintien de la fermeture des librairies pendant le second confinement.

Cette multiplication d’images de bibliothèque a été remarquée par plusieurs médias et a même fait l’objet d’une étude quantitative à partir des images de CNN. Si beaucoup analysent ce choix de décor comme une “quête de statut culturel”, il faut aussi noter que ces rayonnages lèvent le voile sur une part intime de leur propriétaire. Que ce soit le choix des livres qui y sont conservés ou la manière de les organiser, la journaliste du Monde explore le rapport de plusieurs personnalités à leur bibliothèque.

 On peut espérer que cet intérêt porté aux bibliothèques personnelles incite à la conservation de ces ensembles qui constituent de précieux témoignages de la culture livresque et par extension de l’univers mental de tout un chacun.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.