Les cours au collège de France de William Marx “Construire, déconstruire la bibliothèque” sont en ligne

L’histoire de la littérature est difficilement séparable de celle des bibliothèques dans lesquelles sont lues les œuvres littéraires ou qui nous les ont transmises. L’œuvre singulière, particulière, existe à peine par elle-même : elle se détache toujours sur un fond plus ou moins perceptible d’autres œuvres, d’autres textes, parmi lesquels elle fait sens et qui orientent notre compréhension. Toute lecture se fonde sur une comparaison au moins implicite. Comment de telles bibliothèques, matérielles ou immatérielles, se sont-elles constituées depuis l’Antiquité classique ? Comment fonctionnent-elles ? Peut-on concevoir d’autres bibliothèques, d’autres étagères, d’autres listes ou canons, où figureraient d’autres textes que nous ne connaissons pas, perdus, oubliés, négligés ? Qui sait si ces bibliothèques autres ne permettraient pas aussi de donner un sens différent aux textes que nous connaissons – ou croyons connaître –, et d’en renouveler suffisamment la lecture, les enseignements et les plaisirs qu’ils nous donnent ?

Retrouvez l’intégralité des cours en vidéo sur https://www.college-de-france.fr/site/william-marx/course-2019-2020.htm

Appel à communication

« Les bibliothèques et collections aquitaines au temps de Montaigne » (Bordeaux, 15 octobre 2020)

Deuxième journée : « Les bibliothèques et collections aquitaines »
15 octobre 2020

Depuis les années 1850, la bibliothèque de Montaigne n’a cessé de fasciner les chercheurs. En revanche, aujourd’hui encore peu de recherches sont menées sur le contexte du réseau des bibliothèques au sein duquel la librairie du philosophe a pris sa place. Ce réseau, au double sens géographique et intellectuel, se laisse reconstituer à partir de plusieurs types de sources. S’agissant souvent, d’une part, de collectionnisme et de résultats d’une activité intellectuelle intense, la question des bibliothèques invite parallèlement celle de la constitution des premières collections d’antiquités en Aquitaine. D’autre part, la reconstitution d’un ensemble de bibliothèques de petite ou moyenne taille, qui ont laissé leur trace dans les archives, nous révélerait l’ampleur et la nature de la culture de la lecture dans la région.

Retrouvez l’intégralité du texte de l’appel à communication sur http://blog.apahau.org/appel-a-communication-les-bibliotheques-et-collections-aquitaines-au-temps-de-montaigne-bordeaux-15-octobre-2020/